Home » Divers choses » Inspecteur la bavure

Inspecteur la bavure

Inspecteur la bavureSes anciens copains loubards se moquent de lui, mais pour répondre au vœu de son père, il est devenu flic. Hélas, si son papa était un héros, lui est un ringard. Aussi, lorsque l’ennemi public numéro 1 menace de kidnapper une jeune journaliste trop snob et trop bavarde, avec l’inspecteur La bavure comme garde du corps, ça va pas être triste ! Avec Claude Zidi ça va vite, le secret c’est le rythme. Et de plus cette fois-ci, Coluche-Depardieu, quel beau couple ! Bien sûr, Gérard Depardieu met longtemps à arriver, mais on n’est pas déçu : le cheveu noir et la grosse moustache c’est Morzini, odieux gangster qui n’hésite pas à braquer des handicapés dans leur fauteuil roulant et rêve de se faire la tête de… Depardieu, eh ‘oui ! Dominique Lavanant fait le reportage pour son journal. Elle est la riche héritière d’un magnat de la presse et pérore admirablement à la télévision. Superbe en fofolle snobinarde, elle fait penser à une jeune Jacqueline Maillan. Julien Guiomar est parfait en faux-jeton. Et puis, il y a Coluche en inspecteur héroïque. Coluche, inspecteur débutant, qui se retrouve à la place de la statue de Napoléon, arrosé par les pompiers, jouant les durs à la Bogart, ou remplaçant une petite fille pour la reconstitution du viol par le fou du canal ! Il faut le voir refilant sans le savoir tous ses tuyaux à son ennemi juré, et je ne vous raconte pas la filature à la poupée gonflable ou la fausse évasion ! Ajoutez une incroyable cascade automobile et un bulldozer en pleine forme et vous verrez qu’on ne lésine pas non plus sur les moyens… Tout est ingénieux, surprenant, bien trouvé, pas bête du tout sous des apparences dérisoires. Car le film pose aussi, avec l’insolence que vous imaginez, quelques questions sur les passages à tabac («Il a glissé ? C’est plus la maison poulaga, c’est Holiday on lce !»), sur les auteurs de polar («Y a tout faux dedans»), et sur la pathologie du gangster qui devient une star ou les relations de la police avec les journalistes. Mais bien entendu, selon la formule consacrée : toute ressemblance, etc. ne serait que pure coïncidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>